Veuillez noter que j’ai également présenté cette idée dans le blogue PlacementsQuebec.com alors ne vous surprenez pas si les deux idées se ressemblent car ça vient de moi, dans les deux cas.

Claude Gélinas


L’oligopole des institutions financières canadiennes sur l’argent de notre pays ne sert que les intérêts de ceux-ci.

Or, l’argent devrait d’abord servir à enrichir tous les citoyens du pays et non les entremetteurs-obligés pour avoir accès à cet argent (les banques, via des prêts).

Alors, mon idée est de forcer la Banque du Canada à prêter à des millions de toutes petites coopératives de microcrédit.

Que ces coopératives soient opérées en familles ou dans des groupes d’amis, l’argent y taux de base (actuellement 0,25%) de la Banque du Canada, plus un tout petit pourcentage (un autre 0,25%, par exemple) pour payer les frais de gestion de la petite coopérative.

Encore mieux, à la fin de l’année, une fois les dépenses de la petite coopérative payée, le versement des dividendes (profits après les opérations) se fait… aux membres! Ainsi, même si les membres paient un tout petit taux d’intérêt sur leurs prêts, cet argent leur revient en bonne partie, à la fin de l’année.

Imaginez à quelle vitesse les Canadiens et les Québécois s’enrichiraient, avec un système aussi juste, envers tous!

À part les institutions financières (telles qu’on les connaît), tout le monde s’enrichirait.

Il y aurait assurément des regroupements de coopératives pour opérer des guichets et des services à valeur ajoutée comme ceux nécessaires pour transiger avec l’étranger mais dans chaque coopérative, la gestion aura lieu via des logiciels (ou scripts) en logiciel libre (« open source ») qui seraient régulièrement actualisés.

Ce serait génial et je cherche un ou des mécènes pour me financer afin de faire changer les règles à la Banque du Canada (ce qui me semble possible, après avoir échangé avec un membre du CA) et ensuite, essaimer l’idée, d’un bout à l’autre du pays.

Écrivez-moi si vous aimeriez contribuer à éliminer toutes les dettes, en très peu de temps.

L’argent peut véritablement servir à enrichir tous les citoyens de bonne volonté et j’entends mettre en place le projet qui concrétisera cette vision.

Share This