L’impôt, quelle galère!

Franchement, compléter des formulaires d’impôt au lieu de s’acquitter de nos tâche habituelles, c’est vraiment frustrant.

Ce serait si plaisant de pouvoir compléter son rapport d’impôt en moins de 5 minutes mais non, les fonctionnaires, aussi bien au fédéral qu’au provincial, justifient leur utilité en complexifiant à outrance les règles de perception des impôts.

Il y a tellement d’exceptions, d’accommodements et de privilèges dans les règles de l’impôt que les riches finissent par ne rien payer (tant mieux pour eux) alors que les jeunes familles se ramassent avec la quasi-totalité du poids social sur les épaules, faute d’avoir le temps de vraiment comprendre le capharnaüm administratif qu’est devenu l’impôt.

Certes, il existe des formulaires SIMPLIFIÉS mais bon, les gouvernements ne les rendraient pas accessibles s’ils perdaient au change. Ces formulaires simplifiés ne sont que des appâts pour mieux lessiver les citoyens qui veulent épargner du temps.

Ainsi, les formulaires complexes demeurent la seule alternative pour un citoyen qui veut limiter la ponction gouvernementale, sur un base annuelle.

Le vrai problème, c’est que l’impôt est devenu une drogue pour le gouvernement qui n’a aucun intention de libérer les citoyens de ses tentacules.

Et vu l’enthousiasme pour les sites d’impôt, à peu près tout le monde s’en tappe…

Share This