Qualifié de fils spirituel de Jacques Parizeau, Jean-Martin Aussant a créé le parti politique provincial Option nationale après avoir claqué la porte du Parti québécois (PQ) parce que celui-ci, à son avis, faisait dans l’électoralisme plutôt que de s’occuper de faire l’indépendance du Québec.

Récemment, M. Aussant est revenu dans l’œil du public en tant que candidat pour le PQ dans Pointe-aux-Trembles où il a devancé son concurrent (du PQ) Maxime Laporte. Il s’agissait de deux bon candidats mais M. Aussant s’impose via une vision claire de l’indépendance du Québec.

M. Aussant qualifie de fausse politique le fait de faire passer les intérêts individuels avant les intérêts du peuple et cette vision des choses devrait plaire aux électeurs qui sont devenus cyniques en voyant notre classe politique provincial plier devant des lobbys d’intérêts privés qui n’ont absolument pas l’intérêt collectif à cœur.

C’est donc ce politicien au parcours inhabituel qui se laisse découvrir lors de cette entrevue réalisée au Collège Édouard-Montpetit, à Montréal:

Que vous soyez souverainiste ou non, plusieurs idées stratégiques et tactiques de M. Aussant devraient intéresser un large spectre de l’électorat, à commencer par de jeunes électeurs qui ne veulent pas encourager la politique des intérêts privés qui nuisent invariablement à notre cohésion sociale et à notre enrichissement collectif.

M. Aussant communique bien ses idées et ne serait-ce que pour cette raison, il aura l’oreille de nombreux électeurs, lors des prochaines élections générales provinciales, au Québec.

Nous avons besoin de positions claires pour que les électeurs puissent, eux-mêmes, se positionner, en vue de l’expression de leur préférence politique et M. Aussant facilite cet important exercice par la clarté de son discours.

Share This