Même si de nombreuses personnes tentent de faire croire que l’argent n’est pas si important que ça, ceux qui en manquent ou en ont déjà manqué savent très bien que “chaque cenne compte”.

Et lorsque les dettes s’accumulent, dans une famille, les problème de moindre importance sont exacerbés et ça finit, dans plusieurs cas, par briser les familles.

Combien de familles faut-il voir se briser pour décider que l’oligopole bancaire actuel sur l’argent ne fonctionne pas dans le sens du meilleur intérêt du plus grand nombre? Il faut comprendre que chaque famille brisée ajoute un poids supplémentaire sur les ressources des services sociaux qui sont déjà passablement maigres.

Ce n’est pas agréable de constater que plus de 40% des travailleurs québécois gagnent moins de 20k$ par année. Comment ces gens sont-ils censés s’en sortir sans recourir à l’endettement?

Nous devons nous opposer au fait que l’argent contribue à briser nos familles québécoises.

Share This