75 cents par-ci, 2 dollars par-là, les frais d’utilisation des institutions bancaires semblent non-seulement se multiplier mais aussi devenir sans cesse plus coûteux.

Les profits records des grandes banques canadiennes n’est d’ailleurs pas une grande surprise quand on constate que presque toutes les interventions bancaires sont tarifées, souvent en totale disproportion du service rendu.

Par exemple, les guichets automatiques sont de véritables machines à sous tant elles nous soutirent notre argent pour les plus élémentaires transactions (comme le retrait de 20$). Il s’agit de NOTRE argent, sur lequel les banques font de l’intérêt, qu’on doit PAYER pour obtenir… comme si elle n’était pas déjà à nous!

J’ai vérifié le mois dernier et pour un compte d’épargne “normal” chez Desjardins, l’intérêt mensuel pour un solde variant entre 1,500$ et 3,000$ était de 4 cents!

4 cents!

Pour avoir géré (et fait de l’intérêt) sur des milliers de dollars, durant tout le mois!

Un calcul élémentaire où, par exemple, le 2,000$ (chiffre moyen) aurait été placé (par la banque) à 8% pour le mois (ce qui est conservateur), aurait procuré un revenu (en intérêt) de 160$ à la banque.

Vous voyez la spectaculaire disproportion avec le 4 cents?

Pour ainsi dire, la banque a empoché 159,96$ avec l’argent déposé… et ils ont le culot de charger chacune des transactions au guichet automatique.

Sérieusement, c’est enrageant.

Et ne comptez pas sur le gouvernement fédéral ou provincial pour agir puisque leur politiques, de manière directe ou non, sont dictées en grande partie par… les banques.

Il faut en finir avec les frais d’utilisation des institutions bancaires.

Qu’importe les arguments des banques, ces frais prouvent un cynisme sans nom des richissimes actionnaires de ces grosses vaches sacrées contre les simples mortels que nous sommes qui doivent recourir à leurs services pour fonctionner, au plan financier, en société.

Et vous, croyez-vous que les frais d’utilisation, dans les banques, sont “pleinement justifiés et raisonnables”?

Share This